LE PANAL

Morphologiquement, le récif artificiel PANAL propose un réseau irrégulier dont la trame hexagonale initiale est un « nid d’abeille » déformé.

Ce module spécifique pour habiller les parois verticales avait été imaginé dans un premier temps lors des études sur l’agrandissement du territoire de Monaco, concours international auquel avait participé la société Architeuthis en groupement avec Creocean au sein de la société Monte Carlo Sealand. Le concours ayant été annulé en décembre 2008 alors que le groupement était en finale, trois équipes sur cinq ayant été éliminées.

Ce récif artificiel a bénéficié de nouvelles études lors de l’appel d’offre de la Nouvelle Route du Littoral à la Réunion. Les contraintes physiques extrêmes rencontrées là-bas lors des épisodes cycloniques nous ont amené à calculer une nouvelle géométrie très proche du concept initial mais capable de résister à des pressions de dix tonnes au mètre carré.

La structure des piles du viaduc doit être recouverte d’une peau faisant office d’accueil pour les différentes larves et post-larves qui transitent le long des « couloirs biologiques » qui ont été déterminés par les études scientifiques.

L’avantage structurel de l’hexagone permet une rigidification par les plis et une collaboration de l’ensemble des forces exercées en traction et compression. La surface colonisable développée est aussi considérablement augmentée sans fragilité excessive. La multiplicité des formes et cavités ainsi créées correspond bien aux préconisations des spécialistes des peuplements de récifs artificiels. Les différentes alvéoles auront des profondeurs dissemblables, formant un système hétéroclite.

En proposant un système d’habitat vertical comme le Panal, on augmente de manière importante la capacité de l'équipement à générer une nouvelle biocénose. La surface colonisable par les larves d'invertébrés, les larves de madrépores et par la flore est multipliée. La structure en elle-même des alvéoles constituant une macro porosité qui une fois colonisée produira de nouveaux habitats et de nouvelles sources de nourritures. En outre cet accroissement maximal de la superficie colonisable entraîne une augmentation de la biomasse des algues et micro algues dans le nouveau biotope.

Projet de la Nouvelle Route du Littoral 

Que sont les piles éco-conception ?

Copyright © 2016. ARCHITEUTHIS All Rights Reserved.