press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/4

LE TIPESK

Le Tipesk fonctionne sur le même principe que le Totem, une maille protégeant des prédateurs les larves et alevins, et une résille leur offrant un habitat nourricier. Le Tipesk peut être disposé sur les parois verticales du port, ou être disposé suivant différentes configurations.

La structure de ce récif offre différents types d’espaces pour la colonisation des espèces locales ( algues, poisons, crustacés, etc.).

La structure grillagée agit comme une membrane de sélection des poissons en fonction de leur taille, afin d’exclure les poissons prédateurs les plus gros de la zone d’habitat des juvéniles.Au sein de cette zone grillagée est disposée une natte tridimensionnelle, servant d’habitat aux poissons les plus petits, larves et post-larves et  de support pour le  développement de la flore et de la faune sessile.

Les circonvolutions qu’emprunte cette natte permettent d’offrir des espaces aux dimensions variables pouvant satisfaire les besoins spécifiques de multiples espèces.

Cette natte possède de nombreux orifices, afin que la circulation intrastructure soit facilitée. La multiplicité des formes et cavités ainsi créées à travers la géonatte correspond bien aux préconisations des spécialistes des peuplements de récifs artificiels.  Ces dispositifs sont rapidement colonisés par la petite faune et la flore qui modifie ainsi son aspect artificiel.

En modulant la géonatte à l’intérieur du dispositif, il est possible de créer des espaces plus ou moins étroits pour s’adapter à une plus grande diversité de poissons.

Les prédateurs ne pouvant pas passer entre les maillages il agit comme un refuge pour les petits poissons.