press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/15

LE FRACTAL

Le Fractal®, comme l'Hexapora® est composé de modules simples pouvant donner une grande variété de configurations.
La méthode de fabrication des pièces est adaptée à la volumétrie du récif étudié.
Une faible masse lui confère une maniabilité aisée, à terre comme en mer.

Des possibilités variées d’agencements tridimensionnels permettent une adaptabilité totale au site d’immersion.La mise en place nécessite des moyens à la mer très simples.Le volume enveloppe est considérable comparé au volume d’un élément.La surface colonisable est de l’ordre de 3.5 fois la surface d’emprise au sol.

 RECIFS ARTIFICIELS FRACTAL®

L'implantation de récifs artificiels est une opération lourde et coûteuse. Le module FRACTAL® est un nouveau concept de récif artificiel, inventé et développé par ARCHITEUTHIS, dans le but de diminuer de manière sensible les coûts de fabrication et de mise à l’eau – tout en gardant les objectifs définis par la conception des modules HEXAPORA®, à savoir un récif artificiel paysager. Le module FRACTAL® a même dépassé ces objectifs. En effet il compte de nombreux avantages dus essentiellement à sa géométrie :

  • Une méthode de fabrication des pièces adaptée à la volumétrie du récif étudié.

  • Moulage industrialisé simplifié ou moulage artisanal "sur place" à partir d’un moule peu coûteux et simple de mise en œuvre.

  • Une faible masse lui conférant une maniabilité aisée, à terre comme en mer.

  • Des possibilités variées d’agencement tridimensionnels permettant une adaptabilité totale au site d’immersion.

  • Une mise en place nécessitant des moyens à la mer très simples.

  • Un volume enveloppe considérable à comparer au volume d’un élément.

  • Une surface colonisable de l’ordre de 3,5 fois la surface d’emprise au sol.

Bien entendu, sa conception est dessinée dans un but biologique mais aussi architectural et paysager, caractéristique motrice dans le design des récifs artificiels d’ARCHITEUTHIS.
Les moyens à la mer étant la partie la plus coûteuse dans un projet d’immersion de récifs artificiels, ARCHITEUTHIS a développé un concept de mise à l’eau garantissant un minimum de main d’œuvre sous marine et un rapport temps de pose/nombre de modules très faible.

L’analogie avec la chimie moléculaire permet de mieux cerner ce type de récif et d’imaginer la diversité architecturale résultante. Ce concept novateur de récifs artificiels consiste en l’emboîtement de plaques. L’innovation technique consiste en un système autoclave. Ainsi l’emploi d’actionneurs mécaniques est supprimé. Un ancrage sera prévu et dimensionné afin de garantir la stabilité du récif face à la houle si nécessaire. Des possibilités d’emboîtement résulte un certain nombre d’éléments de base, permettant la création d’une géométrie "fractale".​

Il apparaît évident au vu du design de ce nouveau concept que les possibilités offertes en termes biologiques, paysagers et architecturaux sont amplement suffisantes pour permettre une géométrie finale totalement en adéquation avec la géologie du site d’immersion et les prétentions de développement de la plongée sous marine.

 

Comme il a été précisé, le module FRACTAL® a été conçu dans le but de réduire les coûts de mise en œuvre. De manière à minimiser les moyens à la mer, ARCHITEUTHIS a développé un concept de mise à l’eau par groupe de 100 modules, ce qui correspond à une couronne et une étoile, pour une surface de 100 m².

La main d’œuvre sous marine est ainsi réduite ainsi que le temps de mise en œuvre. En effet une journée de chantier correspond à environ à la pose de 600 m³ de récifs.

De plus, dans un soucis constant de respect de l’environnement, d’éco-conception et de perspectives futures, ARCHITEUTHIS a conçu ce système afin qu’il permette une remontée des modules à la surface, sans dégradation des fonds sous marins.